Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2015 1 02 /11 /novembre /2015 16:54
Repost 0
Yohann Lebredonchel - dans paranormal
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 14:58

Modifié le 29/08/2010 04:46 par DeathBreeze — Catégorisé en: Art Psychique, Article Occultum

Les Vampires Psychiques

Écrit par : Fils du Loup

« Le vampire symbolise l’appétit de vivre, qui renaît chaque fois qu’on le croit apaisé et que l’on s’épuise à satisfaire en vain tant qu’il n’est pas maîtrisé. En réalité, on transfère sur l’autre cette faim dévoratrice, alors qu’elle n’est qu’un phénomène d’autodestruction. » - Extrait de Jean chevalier et Alain Geerbrandt, dictionnaire des symboles

Note : On retrouve souvent dans de nombreux ouvrages le terme de « vampyre » au lieu du vampire pour parler du vampire psychique. Ceci n’est pas une faute d’orthographe mais un moyen simple pour différencier le mythe du vampire du vampire psychique. Ici je n’emploierai pas le terme vampyre pour désigné un vampire psychique.

Vampirisme psychique et vampire psychique

Avant de parler du vampire psychique, je me dois de parler du vampirisme psychique. Ce vampirisme psychique est l’acte non pas de boire le sang comme le ferait Dracula et autre vampire mythique mais de se nourrir de l’énergie d’autre personne via un transfert d’énergie. Ce transfert est un simple mouvement d’énergie partant d’une cible pour arriver au vampire. Ce mouvement peut être utilisé comme une attaque psychique, comme catalyseur dans des pratiques occultes ou tout simplement pour répondre à un besoin. Tout le monde peut créer ce transfert car siphonner l’énergie des autres est un moyen simple et instinctif de récupérer de l’énergie mais il y a vampirisme psychique sans pour autant qu’il y ait de vampire psychique. Le vampirisme psychique peut être fait consciemment ou inconsciemment par les vampires psychiques. Dans le vampirisme inconscient, le vampire absorbe involontairement toutes les énergies autour de lui alors que le vampirisme conscient celui–ci est fait volontairement et de manière réfléchie.

Définition du vampire psychique

« Perte ou trop faible production d’énergie psychique. Les psychiques prennent l’énergie aux gens par psyfeeding qui commence par un lien mental. Cette méthode est malsaine car devient une habitude comme une drogue. Le retour énergétique de l’action de PRENDRE est de PERDRE donc, plus le vampire prend, plus il perd. Il lui faut apprendre L’AUTOSUFFISANCE. Chez certaine personne ce n’est que de donner l’énergie restante en eux à des gens qui en ont de besoin, pour recevoir un retour suffisamment grand pour les remplir complètement. Il s’agit bien ici d’un don volontaire et non d’un vol. » - Définition extraite d’ Isabelle Ferland, Psychiquement votre.

Appelé aussi vrai vampire, vampyre, vampire réel, vampire pranic, vampire empathique, vampire émotionnel, le vampire psychique est une personne qui en raison d’une carence d’énergie se nourrit consciemment ou inconsciemment de l’énergie des autres personnes. Il ne faut pas confondre le vampire mythique et le vampire psychique qui n’ont rien en commun car le vampire psychique est physiquement en tout point humain, le vampire psychique doit comme tout le monde manger, dormir et le vampire psychique n’est sûrement pas immortel. Les vampires psychiques ne sont pas tous mauvais contrairement au vampire mythique qui est diabolique. Le vampire psychique ressemble à tout le monde il est impossible de démasquer un vampire par des signes physiques, toutefois en raison de ses troubles énergétique le vampire peut être démasquer à l’aide des perceptions extrasensorielles. Le vampire psychique engendre ces transferts pour assouvir un besoin psychologique car en absence du transfert il se sent déprimé, irritable et épuisé. C’est le besoin qui fait le vampire psy.

Les vampires psychiques ont une facilité naturel pour ressentir les énergies des autres personnes, il peuvent ainsi déterminer qu’elle énergie sera la plus agréable pour eux. Ils sont si sensibles aux énergies que, selon certain témoignage, ils seraient capables de suivre une personne à distance grâce a leur signature énergétique. Les vampires psychiques peuvent aussi faire ce qu’on appelle un « dreamwalking » ce qui signifie en français marcheur de rêve, c’est la capacité d’aller dans les rêves des autres d’en prendre possession et d’aussi se nourrir par ce biais. À tous cela s’ajoute un charisme naturel qui attire et le rend bien évidement plus sympathique. Très souvent les vampires psychiques ont un don pour l’empathie.

Pourquoi le vampire psychique se nourrit il de l’énergie des autres, si l’énergie est partout ? Même si le vampire psychique peut se nourrir de source d’énergie non–humaine comme les animaux, les arbres et la terre, l’énergie produite par les êtres humains est la cible naturelle des vampires en raison de sa résonance, d’ailleurs certains vampires psychiques n’arrivent pas à canaliser d’autres énergies.

Vampire symbiotique ou positif

C’est un vampire psychique qui, au lieu de se nourrir de la force de vie, se nourrit des déchets et des parasites qui se trouve sur l’Aura. Ce vampire en prenant l’énergie des gens à un aspect positif sur leur vie car le transfert purifie l’aura de la cible ce qui fait que la cible se sent mieux au contact du vampire psychique. Il est possible pour un vampire psychique en travaillant sur son transfert de devenir un vampire symbiotique.

Les vampires dans la société

Tous les jours nous communiquons, que ce soit au travail, dans le cadre familiale… De plus, nous sommes une société de communication où avec Internet on peut communiquer partout dans le monde et avec les téléphones mobiles communiquer à tout moment. Hors, la communication n’est pas seulement un échange d’information mais un échange d’énergie. C’est une voie d’or pour les vampires psychiques. Leur charisme les aide à communiquer. Les vampires psychiques aiment la solitude mais ont besoin de rapports sociaux. Cependant, ils passent pour être dominateurs, manipulateurs car ils aiment être au centre et contrôler les rapports relationnels.

Les substituts, de l’énergie au sang

Certains vampires psychiques cherchent des substituts pour s’alimenter sans prendre l’énergie au gens. Le sang est un des substituts des plus courants pas seulement à cause du mythe du vampire mais aussi à cause de la symbolique du sang. Dans la tradition ésotérique, le sang est riche en énergie et pour beaucoup boire du sang est une voie indépendante afin de s’alimenter en énergie. Il est dangereux de boire du sang car aussi vampire soit–on, nul n’est à l’abri de maladie dans le sang comme le SIDA par exemple.

Il existe des communautés de buveurs de sang et même s’ils se font appeler sanguinarians ce ne sont pour la plupart que des vampires psychiques. Cela dit, ce n’est pas parce qu’une personne se dit sanguinarian qu’elle est forcément un vampire psychique. Toutefois, ces communautés sont plus des groupes culturels que de véritables voies spirituelles. Il est à noter aussi que les personnes qui donnent leur sang dans ce groupe sont toujours des personnes majeures et consentantes.

Le sang est un substitut parmi tant d’autre. Il est courant que les vampires psychiques utilisent des quantités énormes de nourriture comme substitut en vain. Les substituts sont rarement efficaces à long terme.

Les origines des vampires psychiques

Beaucoup de vampires psychiques pensent que l’origine de leur vampirisme serait due à une connexion défaillante (imparfaite) avec la source d’énergie universel. Pour d’autres, ce serait dû à une déconnexion de certaines sources d’énergie car celles–ci seraient trop étrangères à leur nature. Pour une minorité le vampirisme psychique serait dû à une mutation génétique ou à un virus. Enfin pour certains, les vampires psychiques sont des « otherkin », des personnes qui ne se sentent pas humain et pensent qu’ils sont des esprits incarnés. Cela peut être un dragon et une fée incarnée mais beaucoup de vampires psychiques qui prônent cette théorie pensent qu’ils sont des vampires astraux incarnés par erreur dans un corps humain.

L’état de manque

Si les vampires psychiques ne se nourrissent pas, ils pourraient en théorie en mourir mais en pratique cela n’arrive jamais à cause de l’état de manque. L’état de manque est un état de souffrance ressentie par le vampire psychique. L’état de manque est un état différent du vide que peut ressentir quelqu’un qui s’est fait vidé de son énergie. Un vampire psychique en état de manque est comme une bête en cage qui essayerait d’en sortir. Il est très agressif, irritable, avec une perte de motivation sur la vie en générale. Lorsque la bête, alors le vampire psychique, n’a plus conscience du futur et des conséquences de ses actes, dans cet état, seul la survie compte et l’instinct prime sur la raison.

Certains vampires psychiques vivent dans l’angoisse de tomber dans cet état où ils pourraient facilement perdre le contrôle d’eux–mêmes et devenir aussi agressifs pour les autres.

Le vampire astral

L’idée du vampirisme psychique est très ancienne. Les Assyriens avaient leur ekkimu, des esprits qui revenaient dans leurs foyers drainer l’énergie vitale de sa famille. Le Moyen–Âge avait ses incubes et succubes, ses démons qui se nourrissaient de la vie de leur victime lors de rapports sexuels. Le folklore est plein d’entités désincarnées qui se nourrissent pour certaines de sang alors que d’autres reconnaissent un penchant pour l’énergie.

En 1880, dans Essai sur l’humanité posthume et le spiritisme, Adolphe d’Assier suggère l’idée que les vampires n’avaient pas besoin de quitter leur tombe pour se nourrir des vivants et qu’ils leur suffisaient d’utiliser leur corps astral pour arriver à leurs fins.

Fortune Dion, une membre de l’ordre de la golden dawn est une des premières personnes à écrire librement sur le sujet du vampirisme psychique. Dans son « psychic self–defense » elle fait mention d’entité qu’elle appelle « vampire astral ». Pour Dion, ces vampires astraux se nourrissent de l’énergie vitale de leurs proies afin de se rendre immortels en empêchant pour cela la « deuxième mort » c’est à dire de la mort de leur corps subtile.

Encore aujourd’hui, certains récits font mention de vampirisme psychique nocturne : les victimes sont réveillées soudain paralysées et angoissées par une figure ou une brume obscure laquelle vide la force de sa victime.

Les vampires astraux ne sont pas tous désincarnés. Ainsi, la tribu beberlang des philippines affirme être capable de se projeter hors du corps dans le plan astral pour vampiriser ses ennemis. Il est donc possible de vampiriser d’autres personnes consciemment ou non via le plan astral à tout moment de la journée (car même si c’est pas des plus courrant le vampire astral peut attaquer aussi bien de jour que de nuit).

Le vampirisme astral serait donc une forme de vampirisme psychique d’une entité astrale sur une personne vivante.

Se protéger des vampires psychiques

On peut tous être amené à croiser un vampire psychique. Pour cela, il est nécessaire de savoir se protéger des ses attaques. Une technique simple et efficace consiste à joindre vos pouces à vos majeurs de manière à former deux anneaux imbriqués l’un dans l’autre, d’imaginer que votre corps est entouré de lumière et dire « je suis maintenant actif et entièrement protégé ». Une autre technique requiert l’usage d’un cristal de quartz appelé aussi cristal de roche. Les cristaux de roche sont couramment utilisés dans les pratiques ésotériques en raison de sa grande réceptivité. Ils sont aussi efficaces pour protéger des attaques du vampirisme psychique. Pour que le cristal soit efficace, il faut tout d’abord le nettoyer dans de l’eau courante et le laisser sécher au soleil sur une serviette. Puis, programmer la pierre pour protéger un individu du vampirisme psychique, pour cela, il suffit de prendre la pierre dans ses mains et ensuite d’inviter le cristal à protéger l’individu des attaques des vampires psychiques. Cette technique peut être utilisée avec la technique précédente pour un meilleur résultat.

Atteindre l’autosuffisance

Le vampire psychique recherche sans cesse à travers ses transferts d’énergie un état de stabilité appelé état d’autosuffisance. Pour atteindre cette état, le vampire psychique doit se reconnecter à l’énergie universelle. Pour ce faire, il faut prendre conscience qu’il y a des énergies partout et canaliser celle de la terre au lieu de canaliser celle des gens.

La technique « grunding » est idéale pour créer un lien avec les énergies de la terre et les canaliser. Elle consiste à se mettre pieds nus si possible sur de la terre et à imaginer que l’on devient un arbre et que l’on a des racines sous nos pieds qui vont jusqu’au plus profond de la terre. Il faut ensuite visualiser la terre absorber nos parasites et notre saleté énergétique contenue dans notre aura puis nous pouvons à notre tour imaginer que l’on aspire l’énergie de la terre. Pour ceux qui maîtrisent cette technique, on peut tout en gardant le lien avec la terre aussi s’imaginer avoir des branches à la place des bras qui touchent le ciel et créer un lien avec le ciel et visualiser les énergies célestes être absorbées.

Bien sûr, les vampires psychiques peuvent émettre une résistance à atteindre cet état parce qu’ils ont peur de perdre une partie d’eux même. Les vampires psychiques qui l’ont atteint ne se nourrissent plus des autres personnes et comblent leur vide énergétique. Toutefois, cet état est fragile et le vampire peut retomber dans la dépendance énergétique. Un vampire psychique qui avait une angoisse de perdre le contrôle de soi n’en avait plus peur et vivait plus sereinement depuis qu’il canalisait sa soif d’énergie vers la nature. Il arrive aussi qu’un vampire psychique qui a atteint cet état puisse recommencer à canaliser une personne qui a une énergie attirante et cela non par faim mais juste par gourmandise.

Entretien avec un vampire psychique

Pouvez–vous vous présenter en deux mots ?
- J’arrive à mes 21 ans, je suis une fille. Dans la vie, j’ai deux emplois, je vais à l’école et je m’enligne pour une carrière dans le théâtre.

Comment avez–vous découvert que vous étiez un vampire psychique ?
- Je me demandais pourquoi je ressentais beaucoup de baisse d’énergie et ce inexplicablement et sans que celle–ci se régénère. C’est ensuite une de mes connaissances qui s’est aperçu que je la vidais de son énergie. J’ai fais vérifier l’hypothèse que j’étais un vampire psychique et ça c’est avéré exacte.

Avez–vous des techniques particulières pour drainer l’énergie des gens ?
- Non pas vraiment. Mais le simple fait de communiquer avec une personne et de la regarder dans les yeux est peut être celle qui fonctionne le mieux avec moi.

Qu’implique le fait que vous soyez un vampire psychique dans votre vie quotidienne ?
- J’ai besoin d’être entourée sinon mon énergie ne se régénère pas. J’aime être seule mais c’est littéralement un besoin d’être avec les autres. Il m’est difficile de ne voir personne.

Avez–vous des anecdotes à ce propos ?
- Pas vraiment, c’est une vie plus ou moins ‘’normale’’, seul le besoin énergétique est différent.

Avez–vous des dons ou des faculté extrasensorielle ?
- Oui, je suis empathe et j’ai des dons de médium.

Utiliser vous des substituts ?
- J’essaie en tout cas. Je mange comme 3 et je suis mince comme un poux ! Par contre, je peux utiliser le sang tous les 6 mois environ. C’est environ la période durant laquelle je peux rester sans prendre de sang. Dépasser cette période je peux être hors de contrôle.

Comment vous sentez–vous en absence d’énergie ?
- C’est un enfer. Surtout si on est ‘’enfermé’’ et qu’on ne peut aller chercher l’énergie. Ça peut être dangereux pour les autres aussi. C’est comme si on était une bête en cage. Et si par malheur on sort, on peut user de TOUS les moyens possibles pour retrouver cette énergie.

Vous sentez–vous humaine ?
- Quel est le véritable sens de humain ? Disons que j’aimerais être comme tout le monde. Je ne sais pas ce que c’est d’être humain à part entière... Alors pour la question, la réponse est certainement... non.

Comment qualifierez–vous vos relations aux autres ?
Mes relations sont assez complexes. Je les entretiens ou les brise à ma guise. Pour moi, certaines personnes ne sont que des “batteries” (désolée). D’autres, au contraire, sont celles qui font en sorte que je m’accroche. Je peux être un instant, aux yeux des personnes, la fille timide qui fuit tout et l’instant d’après l’extrémiste extravertie ! Je fais ce que je veux dans le fond... Mais, c’est toujours un masque.

Repost 0
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 14:52

Vampirologie

 

Repost 0

Présentation

  • : Le blog de myll
  • Le blog de myll
  • : Je parle de mangas ,de mes lecture de la musique que j'écoute ,de jeux vidéo et des poème que j'écris
  • Contact

Profil

  • Yohann Lebredonchel

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens