Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 13:09
WONDER WOMAN

Wonder Woman est une super-héroïne de l’univers DC Comics, créée par William Moulton Marston et apparue pour la première fois dans « All Star Comics #8 » en décembre 1941. 
Elle fait partie des trois personnages principaux de l’univers DC (avec Superman et Batman) à avoir été publiés continuellement depuis 1944. Elle est aussi la première super-héroïne célèbre et surement la plus connue aujourd’hui. 
Wonder Woman est en réalité la princesse Diana, originaire de Themyscira, une île peuplée exclusivement d’amazones dont les origines sont tirées de la mythologie Grecques. Diana est une princesse car elle est la fille de la reine Amazone Hippolyta. C’est une tribu que l’on peut considérer comme « féministe » puisqu’il n’y a que des femmes qui y vivent et qu’elles refusent la présence d’hommes. 
Diana est envoyée sur Terre (le monde des hommes) comme Ambassadrice des Amazones, avec pour mission de propager les idéaux de paix et d’harmonie de son peuple. Elle utilise alors l’identité de Diana Prince et devient la super-héroïne Wonder Woman.
Elle a été élue le 20ème meilleur personnage de Comic Book de l’histoire par le Empire Magazine.

Pouvoirs/Capacités

La principale caractéristique de Wonder Woman est sa très grande force qui fait d’elle un des super-héros les plus forts de l’univers DC. Cette force lui vient de Demeter, déesse de l’agriculture et de la fertilité. 
Elle a aussi le pouvoir de super-vitesse et la capacité de voler, qui lui viennent du dieu Hermès.
Elle n’est pas invulnérable mais a une très grande durabilité et résistance. Elle peut résister au feu, aux explosions et même survivre dans l’espace pendant un certain temps sans manquer d’oxygène.
Diana est dotée d’une grande sagesse, d’habileté intellectuelle et de capacités militaires. Ces atouts lui viennent d’Athena, déese de la guerre et de la sagesse, c’est ainsi qu’elle peut parler plus d’une douzaine de langages, maitriser de nombreux arts et métiers, de sciences et de philosophies et être douée pour les stratégies militaires et les combats.
La déesse de la chasse, des animaux et de la lune, Artemis, a donné à l’héroïne l’œil du chasseur, lui permettant d’avoir des sens très développés, et l’unité avec les bêtes, lui permettant de communiquer avec les animaux.
Diana est aussi dotée d’une grande beauté et d’un grand cœur qui lui viennent de la déesse de l’amour et de la beauté, Aphrodite.
Elle a aussi une grande résistance à la magie.

Costumes/Equipements/Gadgets

Bien que quelques détails du costume de Wonder Woman puissent changer selon les versions, celui-ci reste très souvent le même. Elle porte un haut rouge qui va de la taille jusqu’à la poitrine, avec un aigle en forme de « W » jaune et en or sur celle-ci. Sa ceinture est aussi en or et en forme de « W » et elle porte une culotte bleue avec des étoiles blanches. Elle a une tiare en or avec une étoile rouge, sans oublier ses deux bracelets et son lasso, toujours en or.
 



Les deux armes principales de Wonder Woman sont ses bracelets et son lasso.

Ses bracelets sont en or et indestructibles, pouvant résister à n’importe quelle attaque. L’image la plus populaire la montre repoussant des balles de fusil avec ces bracelets. 
Elle peut aussi les frapper l’un contre l’autre pour créer de puissants champs de force. Ils ont été forgés à partir du bouclier de Zeus, le Aegis. Depuis tout récemment, les bracelets lui permettent aussi de lancer les éclairs de Zeus, un cadeau du Dieu qui a expliqué que ce pouvoir était toujours contenu dans les bracelets, il n’a fait que le libérer.

Son lasso porte le nom de Lasso de la vérité (ou aussi Lariat of Hestia) et est indestructible. Il peut briller d’une aura magique, appelée « les feux d’Hestia », qui force quiconque est à proximité du lasso à dire la vérité. Diana l’utilise avec grande précision et peut s’en servir comme fouet ou comme corde. Il fut crée par Hephaestus à partir du corset magique d’Aphrodite.

Sa tiare peut aussi être utilisée comme une arme, soit comme poignard, comme projectile qui revient à elle comme un boomerang. 

Wonder Woman possède un avion invisible qu’elle commande avec son esprit, il sera très différent selon les versions et les époques. 

Elle a aussi en sa possession une armure et une épée forgée par Hephaestus.

Dans certaines versions, Wonder Woman possède les sandales d’Hermès qui lui permettent de voyager entre Themyscira et le monde des hommes.

Points Faibles

Wonder Woman n’a à priori quasiment aucun point faible. On peut cependant remarquer qu’elle est très souvent partagée, voir déchirée, entre ses origines en tant qu’Amazone sur l’île de Themyscira où elle a intégré des idéaux et appris à détester les hommes et sa planète d’adoption, la Terre, bien différente sur laquelle elle a appris de nouvelles valeurs et aussi à aimer les hommes. 
Son très grand cœur, hérité de la déesse Aphrodite, peut aussi lui jouer des tours.


 

 

DANS LES COMICS


L’Age d’Or et d’Argent

Le personnage de Wonder Woman apparaît pour la première fois en décembre 1941 dans All Star Comics #8 et grâce à un début satisfaisant elle devient un des personnages récurrents de Sensation Comics dès janvier 1942. Sa propre série est lancée durant l’été 1942.
 



Les pouvoirs de la super-héroïne ne sont pas alors pas des cadeaux des dieux, comme ce sera le cas plus tard lorsque son origine sera développée, mais seulement dues au fait qu’elle soit une Amazone. 

Dans l’histoire originelle de l’Amazone, un pilote de l’armée de l’air des Etats-Unis, Steve Trevor, se crashe sur Paradise Island, la terre cachée des Amazones. Utilisant le « rayon violet », la princesse Diana réussit à le guérir et tombe amoureuse du pilote. La déesse Aphrodite déclare alors qu’il est temps qu’une Amazone voyage dans le monde des hommes et combattent les nazis, un tournoi est alors organisé pour déterminer qui est la championne des Amazones qui aura droit à cet honneur. Bien qu’interdit par sa mère, la reine Hyppolite, Diana participe au tournoi au se cachant sous un masque et le remporte. Hyppolite se résout à laisser Diana devenir Wonder Woman et partir pour le monde des hommes. La princesse ramène Steve Trevor sur le continent et adopte l’identité de l’infirmière lieutenant Diana Prince. Une fois complètement guéri, Trevor permet à Diana de devenir son assistante au gouvernement. Une relation amoureuse débute entre les deux et Trevor suspectera régulièrement que Diana etWonder Woman ne font qu’une.

Un troisième personnage va devenir une figure récurrente de la série, il s’agit d’Etta Candy, leadeur d’une association étudiante d’une université proche. Elle jouera un rôle central dans pas mal d’intrigues.

Durant cette période, Wonder Woman rejoint la JSA (Société de Justice d’Amérique) et en est le premier membre féminin. Mais dans le contexte du rôle des femmes à cette époque, elle n’est que la secrétaire de l’équipe, bien qu’un des membres les plus puissants.

Le créateur du personnage, William Moulton Marston meurt en 1947 et la série est reprise par Robet Kanigher.Wonder Woman devient alors moins féministe et se rapproche plus des autres super-héroïnes de l’époque. Elle obtient aussi de nouvelles habilités, ses boucles d’oreilles lui permettent de respirer dans l’espace, son avion invisible voit le jour, sa tiare devient un boomerang indestructible et ses bracelets lui servent de radio pour communiquer avec Paradise Island. 

A l’entrée dans l’âge d’argent, Wonder Woman fait partie des trois personnages à avoir encore sa propre série, avecSuperman et Batman. Mais après les changements, perte des artistes originels, réduction du côté féministe et des spécificités du personnage, il y a une forte perte d’intérêt pour le comic book.
 


Mark Esposito prend les rênes de la série en 1958 et revoit les origines du personnage. Dans le numéro #105 on apprend que ses pouvoirs sont en fait des cadeaux des dieux. Elle est alors destinée à être « belle comme aphrodite, sage comme Athena, plus forte qu’Hercules et plus rapide que Mercury ». D’autrse changements sont effectués comme le retrait de toute référence à la seconde guerre mondiale, les cheveux d’Hyppolite qui deviennent blonds, le pouvoir de Diana de planer sur les courants d’air et l’introduction de la règle qui dit que Paradise Island sera détruite si un homme y met les pieds.

Lors de la création du multivers, et comme pour toutes les autres grandes figures de DC, il sera révéler que laWonder Woman de l’âge d’argent est originaire de Terre-I alors que celle de l’âge d’or est l’héroïne de Terre-II. 


L’Age de Bronze

Le personnage et la série subissent de gros changement à la fin des années 60 puisque sous la direction de Mike Sekowsky, Wonder Woman abandonne ses pouvoirs pour rester dans le mondes des hommes plutôt que de partir avec les Amazones dans une autre dimension afin qu’elles « récupèrent leur magie ». Diana devient alors gérante d’une boutique et est accompagnée par un mentor chinois nommé I CHing. Avec lui elle va apprendre les arts martiaux et la maitrise des armes à feu. Durant cette période elle affrontera des menaces diverses comme les vilainsCatwoman, Docteur Cuber, le gang « EUX! » ou encore Morgane la sorcière. 
 


C’est aussi à cette époque que Steve Trevor est tué, dans le but de créer une vraie coupure avec l’ancienne vie deWonder Woman.
 


C’est au début de l’année 1973 que Wonder Woman récupère son costume et ses pouvoirs, dans le numéro #204, sous l’impulsion de Gloria Steinem. Le costume est alors modifié, l’Amazone échange ses sandales pour des bottes à Talons aiguilles rouges, son aigle sur la poitrine est un peu modifié et elle porte une sorte de short bleu plutôt que la jupe originelle. 

Le retour de la vraie Wonder Woman est marqué par un grand arc où elle tente de se faire réadmettre dans la JLA, qu’elle avait quitté en abandonnant ses pouvoirs. Pour prouver sa valeur, elle exécute 12 travaux (rappelant ceux d’Hercules), chacun d’eux observés par un membre de la JLA. 
C’est aussi à ce moment que Steve Trevor est ressuscité par Aphrodite et prend l’identité de Steve Howard, il travaillera avec Diana aux Nations Unies, connaissant maintenant sa vraie identité. Mais le personnage sera tué une nouvelle fois peu de temps après.

En 1980, Gerry Conway ramène une nouvelle fois le personnage de Trevor. Diana ayant une nouvelle fois renoncé à ses pouvoirs puis ayant eut la mémoire effacée, elle réclame de nouveau le titre de Wonder Woman quand le Steve Trevor d’un univers parallèle débarque sur Terre-I et s’écrase sur Paradise Island. Diana bosse alors pour l’armée avec Steve Trevor, accompagnés d’Etta Candy et le général Darnell.

C’est en 1982 que le symbole « WW » est instauré pour l’amazone et qu’il remplace l’aigle sur sa poitrine.
 


Un terme est mis à la série en février 1986 avec le numéro #329 qui décrit le mariage de Wonder Woman et Steve Trevor.

Lors du grand crossover Crisis On Infinite Earths qui fusionne toutes les terres de l’univers DC, Wonder Womansemble avoir été tuée par l’Anti-Monitor mais elle a en fait été envoyée en arrière dans le temps, revenant à l’état d’argile dans laquelle elle a été originellement créée, effaçant tout ce qui a été fait avant et préparant le terrain pour un reboot complet du personnage et de la série.

Juste avant la deuxième version de la série, une mini-série en quatre parties, The legend of Wonder Woman, est publiée. De Kurt Busiek et Trina Robbins, elle rend hommage à la Wonder Woman de l’âge d’Or.


L’Age Moderne Post-Crisis, Wonder Woman volume 2

Wonder Woman connu donc un nouveau depart en 1987, sous la plume de Greg Potter et George Pérez. Ils firent de l’Amazone un personnage féministe et apportèrent beaucoup plus de mythologie grecque, donnant une place importante aux dieux grecques.
 


Tout débute avec un débat entre les dieux sur le mont Olympe. Artemis souhaite créer une nouvelle race, féminine, qui vivrait sur Terre et représenterait l’Olympe parmi les hommes, pour que jamais ils n’oublient les dieux et continuent à les vénérer. Mais Arès, dieu de la guerre, est contre, il pense que les hommes doit être dirigés par la force et la violence. Zeus décide de ne plus prendre part au débat et se fiche du résultat, les hommes vénéreront toujours les dieux selon lui. Arès lâche prise aussi, disant que de toute façon les hommes lui appartiendront d’une manière ou d’une autre, et il en va de même pour Zeus. Les déesses, Artémis et Athena en tête, décident alors d’exécuter leur plan et se rendent dans le Royaume des morts, la caverne des âmes, où Gaea à garder les âmes de femmes mortes à cause des hommes au fil des siècles. Artémis fait revenir ces âmes à la vie pour créer le peuple des Amazones. Une seule âme reste.
Plus tard éclate la première guerre des Amazones lorsque qu’Héraclès et ses hommes les attaquent, sous l’influence d’Arès. Les Amazones en sortent vainqueurs et les déesses décident de les exiler sur une île paradisiaque cachée, Themyscira, pour qu’elles ne puissent plus être trouvées par les hommes.
Arrive la naissance de Diana. Hippolyta, reine des amazones, apprend qu’elle était la seule à être enceinte au moment de sa première mort et les dieux lui offrent alors un enfant. Au lever du soleil, Hippolyte se rend sur la plage et forme un bébé avec de l’argile, Artémis lui donne alors vie grâce à la dernière âme qui restait dans la grotte des âmes. Diana est née et reçoit le pourvoir et la force de Demeter, la beauté et le cœur aimant d’Aphrodite, la sagesse d’Athena, l’œil du chasseur et le lien avec les animaux d’Artémis, les feux d’Hestia et la rapidité ainsi que le pouvoir de voler d’Hermès.
 


La menace d’Arès devient encore plus imposante et les Amazones doivent choisir une championne dont la mission sera de l’arrêté, championne qui sera choisie après un tournoi réunissant toutes les guerrières de Themyscira. Contre l’ordre de sa mère, Diana y participe cachée sous un casque et remporte le tournoi ainsi que l’ultime épreuve des bracelets (arrêté des balles de revolver, l’arme qui représente la violence des hommes, à bout portant avec ses bracelets). Elle enfile alors le costume de la championne des amazones et devient Wonder Woman !

Le nom « Diana » et le fait que le costume porte les couleurs américaines est expliqué un peu plus tard lorsque Diana rencontre l’esprit de la mère de Steve Trevor, Diana Trevor, qui lui raconte que durant la seconde guerre mondiale elle était pilote et s’est écrasée sur Themyscira. Elle a combattu un démon à plusieurs bras, Cottus, aux portes des enfers. Elle réussi à battre la créature juste avant de mourir et à refermer le portail pour sauver les amazones. En hommage, les Amazones l’enterrèrent avec une armure qui porta son drapeau américain. 

Et c’est aussi pour cela, l’ironie de la situation, qu’Arès choisi le pilote Steve Trevor pour envoyer une bombe sur Themyscira. Mais la bombe est stoppée par Diana et l’officier Trevor qui se débattait avec un squelette d’Arès à bord de son avion et s’écrase sur Themyscira. Diana a alors une double mission, ramener Steve Trevor dans le monde des hommes et partir retrouver Arès pour le vaincre.

Wonder Woman ne garde pas son identité secrète, ne se considérant pas comme une super-héroïne, et elle a une grande part d’innocence et de naïveté. A son arrivée elle ne parle que Themyscirien et doit apprendre l’anglais, ce qu’elle fera grâce à Julia Kapatelis et sa fille Vanessa Kapatelis qui l’aideront à s’ajuster au monde des hommes. Mais malgré cette certaine naïveté, Diana reste une guerrière et peut combattre jusqu’à la mort si elle pense que c’est justifié. 
Quelques changements sont effectués au niveau de l’entourage de Wonder Woman, comme Steve Trevor qui devient un officier de l’Air Force et est bien plus vieux que Diana, leur relation est aussi écarté et à la place Trevor sort avec Etta Candy, un officier au physique avantageux. Le dieu de la guerre Arès et la sorcière Circé deviennent deux des plus grands ennemis de l’Amazone, parmi d’autres vilains comme Cheetah ou encore le Signe d’Argent.

Messner-Loeb prend la relève pour l’écriture du comic book et introduit le personnage d’Artémis, l’Amazone aux cheveux roux. Celle-ci portera le costume de Wonder Woman pendant une période. C’est à ce moment que Diana travaillera dans un fast food appelé Taco Whiz.
 


Sous la plume de John Byrne c’est Hippolyta, la reine et mère de Diana, qui sera un temps Wonder Woman après avoir voyagé dans le passé dans les années 40. Il ira même jusqu’à postuler que c’était elle la Wonder Woman de l’âge d’or. Durant cette période Diana deviendra la déesse de la vérité sur le mont Olympe. 

Plus tard scénarisée par Eric Luke, Diana sera présentée comme remettant souvent en cause sa mission dans le monde des hommes et même tout bonnement sa raison d’être. Elle se séparera même de l’humanité en vivant dans un palais flottant appelé le « Wonder Dome ». Elle participera à une guerre entre le Titan Kronos et les panthéons religieux à travers le monde.

Greg Rucka arrive sur le titre au numéro #195. Il introduit un nouveau vilain, la femme d’affaire Veronica Cale, qui manipule les médias pour essayer de donner une mauvaise image de Diana. Il présentera les dieux grecques et égyptiens d’une manière plus moderne plus qu’il leur fera porter des habits plus design et de leur époque, de nouvelles coupes de cheveux modernes et ils auront des valises et des ordinateurs portables. Plus important encore il remplacera Zeus et Hadès par Athéna et Arès comme nouveaux dirigeants des dieux et du monde. Diana deviendra la championne personnelle d’Athéna. 


JLA : La Tour de Babel

En 2001, Wonder Woman, tout comme ses collègues de la JLA, est en grand danger face au plan imaginé parBatman et utilisé par Ra's Al Ghul. De son côté, c'est sa volonté de toujours vouloir être la meilleure qui lui sera fatale. Face à Talia et la ligue des assassin, elle sera touchée par une puce qui enverra son esprit divagué dans une réalité virtuelle, elle affrontera (dans son esprit donc) un ennemi aussi fort qu'elle. 
Sauvée par le reste de la ligue, elle participera à la grande contre attaque qui aura pour conséquence la destruction de la Tour de Babel et la défaite de Ra's Al Ghul


Infinite Crisis, Wonder Woman meurtrière

Lors de l’arc « Sacrifice », qui mène à Infinite Crisis, Wonder Woman dépasse la limite fixée par tous les super-héros et commet un acte qui va avoir un énorme retentissement, elle commet un meurtre. Le vilain Maxwell Lord, alors à la tête de l’organisation Checkmate, manipule Superman et le fait attaquer ses coéquipiers. Après avoir mis hors course Batman, l’Homme d’Acier s’en prend à Wonder Woman, pensant qu’il combat Doomsday. Le combat est violent et Diana comprend vite que Superman ne cédera jamais et décide de s’en prendre à la source, Maxwell Lord. Elle l’entoure de son lasso et lui demande ce qu’il faut faire pour tout arrêter, il lui répond « tue moi ». Diana lui brise le cou. 
Alors que Batman et Superman ne comprennent pas son action, le Satellite Brother Eye diffuse dans le monde entier la vidéo de Wonder tuant Lord, accompagné du mot « meurtre ».
 


Débute alors « Infinite Crisis ». Batman et Superman ne font plus confiance à Wonder Woman et la rejette. Mais ce n’est pas le pire pour elle puisque Brother Eye lance le protocole « Vérité et Justice » qui vise à éliminer toutes les Amazones. Diana retourne sur Themyscira qui est attaquée par tous les OMACs restants. Isolées et seules, les Amazones décident d’utiliser leur arme de destruction, le « Purple Death Ray », mais Diana réussit à les faire changer d’avis pour ne pas aggraver encore plus leur image aux yeux du monde (vues comme des meurtrières), alors que le combat et retransmit à la télévision. La princesse Amazone fait alors appelle à Athéna qui transporte Themyscira dans une autre dimension. Diana décide de rester et de ne pas accompagner son peuple.

Alors qu’elle combat à Boston, une femme apparaît à elle, il s’agit de la Wonder Woman de Terre-II qui a quitté le Mont Olympe où elle résidait pour venir avertir et conseiller Diana. Elle lui demande d’être ce qu’elle n’a pas été depuis longtemps, à savoir humaine. Elle l’incite aussi à intervenir dans le combat qui prend place au moment même entre Superman et Kal-L. Wonder Woman de Terre-II n’a alors nulle part où aller à présent et disparait. 
Diana réussit à stopper le combat entre les deux Superman et à les faire travailler ensemble pour arrêter Superboy-Prime. Elle réussira aussi à convaincre Batman de ne pas tuer Alexander Luthor Jr. 

A la fin de la saga, Diana, Bruce et Clark semblent de nouveau avoir retrouvé un semblant d’amitié et l’Amazone décide de partir quelques temps pour se retrouver et réfléchir sur elle-même avant de reprendre le rôle de Wonder Woman.

Suite à Infinite Crisis, en même temps que l’histoire de la Terre est de nouveau modifiée, le passé de Wonder Woman durant l’âge d’argent est réintroduit dans la continuité et elle devient aussi un des membres fondateurs de la JLA. La série Wonder Woman (volume 2) est une nouvelle fois arrêtée suite à cette crise après 228 numéros.


One Year Later, Wonder Woman volume 3

La troisième série Wonder Woman débute en juin 2006 avec Allan Heinberg au scénario et Terry Dodson aux dessins. Lors du premier numéro, où débute l’arc « Who Is Wonder Woman ? », Diana n’est toujours pas revenue et c’est Donna Troy qui a repris le costume de Wonder Woman. Elle fait son retour à la fin du numéro en tant que l’agent Diana Prince, du département des affaires méta-humaines. Elle travaille en équipe avec Tom Tresser, Nemesis, sous les ordres de Sarge Steel
 


On apprendra ensuite que c’est Batman qui lui a trouvé ce job, pour qu’elle puisse aider sans avoir à être Wonder Woman. La première mission de Diana est de retrouver Donna, enlevée par différents vilains. Hercules intervient alors, disant qu’il est envoyé par les dieux pour remplacer Diana qui a abandonné son rôle de championne. Diana et Nemesis remontent la piste et tombent sur Circé qui est derrière tout ça. La sorcière ne supporte pas que Diana ait abandonné son rôle et grâce à une incantation, vole les pouvoirs de la princesse Amazone qui redevient humaine. Ayant les pouvoirs et les équipements de Wonder Woman, Circé se met à punir tous les hommes qui maltraitent les femmes. Diana et Hercules arrêtent Circé avant que le dieu ne se retourne contre les deux femmes, voulant pour lui les pouvoirs de Wonder Woman. Circé n’a d’autre choix que de rendre ses pouvoirs à Diana. Alors que l’amazone s’apprête à tuer Hercules, Circé intervient et enchaine le dieu à un rocher pour l’éternité, disant que c’est un châtiment pire que la mort. Elle ajoute que son châtiment à elle est sa propre immortalité et disparaît avec Hercules. Elle offre au passage un cadeau à Diana, désormais celle-ci a ses pouvoirs seulement quand elle porte le costume de Wonder Woman, le reste du temps elle est humaine. Diana redevient donc Wonder Woman pour de bon.
 


Elle reformera la Ligue des Justiciers avec Superman et Batman, choisissant les membres de la nouvelle équipe.

Survient ensuite les évènements d’ « Amazons Attack! ». Lors de l’arc « Love And Murder », Wonder Woman est faite prisonnière par le département des affaires méta-humaines, alors dirigé par un imposteur ayant pris l’apparence de Sarge Steel, il s’agit d’Everyman. Ils veulent les secrets de la technologie Amazone, notamment le Purple Death Ray. Tout ça est orchestré une fois de plus par la sorcière Circé qui dans le même temps retourne sur Themyscira et ressuscite la reine Hippolyta. Celle-ci apprenant que sa fille est retenue prisonnière décide d’attaquer les Etats-Unis. La guerre éclate en plein Washington et un peu partout ailleurs, tous les super-héros sont mobilisés. Diana, libérée par Nemesis, essai de résonner sa mère mais rien n’y fait. Le plan de Circé était en fait de détruire la Terre et Themyscira, elle trouvera les coordonnées de l’île et y enverra un missile nucléaire, stoppé par Wonder Woman. La guerre prend fin lorsque qu’Athena elle-même intervient ; elle envoie Circé dans le Royaume d’Hadès et punie toutes les Amazones en les rendant humaines et leur effaçant la mémoire, les laissant vivre sur Terre sans savoir qui elles sont vraiment. Seule Hippolyta se souvient de tout et se retrouve seule sur Themyscira. Mais ce n’était pas vraiment Athena, il s’agit de Mamie Bonheur, la New God et disciple de Darkseid qui a pris l’apparence de la déesse de la guerre et retient prisonniers tous les autres dieux de l’Olympe.
 


La scénariste Gail Simone arrive sur la série au numéro 14 et revoit un bout de la mythologie avec l’arc « The Circle ». On apprend que peu avant la naissance de Diana, la reine Hippolyta s’était constitué une garde Royale constituée de quatre amazone, dont Alkyone leur chef. Celles-ci ont juré de donner leur vie pour protéger la reine et pensant que l’arrivée d’un enfant va détruire le peuple des Amazones, elles décident d’assassiner Diana encore bébé. Elles ratent leur coup et sont enfermées dans des prisons aux quatre coins de l’île. Dans le présent, Captain Nazi et ses troupes débarquent sur Themyscira pour piller l’île et en faire leur propriété. Wonder Woman, qui au passage a maintenant une équipe de gorille travaillant pour elle, réussit à revenir sur l’île grâce au Dieu Kane Milohai pour porter secours à sa mère. Elle se débarrasse des Nazis qui quittent Themyscira, mais ceux-ci ont libéré la garde Royale qui s’attaque alors à Diana. La princesse bat les trois premières Amazones et se retrouve face à Alkyone qu’elle peut tuer mais décide d’épargner, celle-ci saute dans l’eau et disparaît. 

Lors de « Final Crisis », Wonder Woman est infectée par l’équation Anti-vie, comme la majorité de la Terre soumise au New God Darkseid, et elle devient une furie au service du Dieu, en compagnie de Batwoman, Catwoman et Giganta. 
 


Dans l’arc « Rise Of The Olympian », l’univers de Wonder Woman est totalement chamboulé lorsqu’elle est confrontée à deux menaces, d’une part les Olympiens, un peuple crée par Zeus pour prendre la place des Amazones et d’autre part un nouveau vilain crée par Arès, Genocide.
Le dieu de la guerre Arès est de retour au premier plan quand on apprend qu’il est à l’origine de la créature qui dévaste tout sur son passage, Wonder Woman y compris, et qui se fait appeler Genocide. Elle a en fait été créée à partir du corps de Diana venant du futur, avec de la terre et de la boue récupérée sur les lieux des plus grands génocides de l’histoire de l’humanité et avec l’aide de magie. Arès s’est servie de la société des super-vilains, notamment Cheetah et le Dr Morrow, pour donner vie à la créature qu’il considère comme sa fille, au même titre que Diana pour Zeus. Dès leur première rencontre, Genocide met une raclée à Wonder Woman et la blesse gravement, lui volant son lasso au passage qu’elle fera intégrer à son corps par la suite.
 



Dans le même temps, les Dieux de l’Olympe reviennent chez eux après avoir été enlevés par les News Gods de Darkseid. Zeus veut mettre de l’ordre et donner la paix aux Amazones qui ont assez travaillé. Il fait d’abord revenir sur Themyscira toutes les Amazones perdues suite à Amazons Attack!, puis fait revenir à la vie les Olympiens et leur créer une île, Thalarion. Il se crée ensuite un fils qui sera le leader des Olympiens, Achilles, à partir du cœur du dieu Kane Milohai qu’il a tué. Les Olympiens étant censés remplacer les Amazones.
 


Au final, Wonder Woman se débarrasse de Genocide mais celle-ci ne meurt pas et est récupérée par Arès, qui l’offrira comme fille à Alkyone à travers un pendentif en bois.
Le plan global d’Arès est révélé, il veut détruire Zeus et les deux peuples et attaque Themyscira et Thalarion grâce aux créatures de la mer invoquées par Euphemus qui a trahi les Olympiens. Amazones et Olympiens combattent ensemble et Diana met fin à la bataille en tuant Arès d’un coup de hache en pleine tête. Mais Zeus campe sur ses positions et détrône Hyppolita pour la remplacer par Achilles. Diana décide alors de renoncer à ses Dieux et tourne le dos aux Amazones, se retrouvant toute seule.

Diana et Tom Tresser ont une relation amoureuse pendant une quinzaine de numéros, Tom devient même un Amazon en recevant la bénédiction d’Hyppolita. Leur relation prend fin lorsque Genocide retient Nemesis en otage et demande à Diana de lui dire la vérité, celle-ci avouant qu’elle ne l’a jamais aimé. Elle essayera de s’expliquer par la suite en se liant à Tom avec le lasso mais elle ne fera qu’aggraver son cas, lui disant qu’elle recherchait un individu compatible, pour avoir des enfants et une descendance, plus que l’amour. Nemesis la quitte.

Ensuite, l’arc « Warkiller » conclue ce qui a été commencé dans « Rise Of The Olympian ». Wonder Womanintervient dans une opération menée par les Olympiens et un combat éclate entre elle et Achilles, combt qui prend fin quand celui-ci lui dit qu’ils retiennent sa mère et la tueront si Diana intervient encore. La princesse Amazone retourne sur Themyscira pour délivrer sa mère, mais la reine refuse de partir, elle obéit désormais à la nouvelle reine, Alkyone, qui s’est mariée à Achilles. Diana est alors faite prisonnière et condamnée à mort par Alkyone qui veut se débarrasser d’elle et remettre Hyppolita au pouvoir, comme avant. Alkyone et sa garde, qui ont au passage hérités des pouvoirs de Genocide grâce au collier d’Arès, envoient le Cottus pour exécuter Diana. Il s’agit de la créature qui vie sous Themyscira et dont Hyppolita a jadis pris un bout d’elle sous forme d’argile pour créer Diana. Wonder Woman, aidés par les Amazones et les Olympiens qui ont rejoint sa cause, battent la créature et Alkyone qui est tuée. Zeus revient et explique son comportement, il dit qu’il a mal fait les choses et s’excuse auprès des deux peuples. 
Pendant ce temps, Arès est revenu sous la forme d’un Fantôme et s’est crée une petite famille à lui avec les enfants des Amazones qui étaient anormalement enceintes.

Les enfants d'Arès ne tardent d'ailleurs pas à passer à l'action et, doués du pouvoir de persuasion, ils créent une vague de violence entre les habitants à travers Washington. Même Power Girl qui passe par là sera manipulée et envoyée au combat contre Wonder Woman. Diana réussira à lui faire retrouver la raison et les deux héroïnes se partageront le travail, Karen doit stopper les violences entre les individus et Diana s'occupe des petits monstres.Power Girl réussit en parlant à coeur ouvert à tout le monde et Wonder Woman neutralise les fils d'Arès en les menaçant de leur mettre la fessée.

En juillet 2010, le numéro 45 du volume 3 de Wonder Woman sera le 600ème numéro de l’histoire de l’Amazone et la numérotation reprendra donc à partir de 600 pour cet anniversaire. Et dès le 601, J. Michael Straczynski débarque comme scénariste sur la série pour un nouveau départ. Wonder Woman arborera un nouveau costume.


Actuellement

Suite au reboot de DC et l'apparition des New 52, Wonder Woman est essentiellement mise en avant dans deux séries : Wonder Woman et Justice League. Depuis leur numéro 1 respectif les choses ont beaucoup évolué notamment dans la seconde série précédemment nommée puisque Wonder Woman embrasse Superman dans le numéro 12 de Justice League. Une nouvelle relation qui débute donc pour la belle amazone.
 


 

 

DANS LES SÉRIES TV


Super Friends

Wonder Woman est un des membres de la Ligue des Justiciers dans ce cartoon de 1973.
 





Wonder Woman (1974)

La première apparition « live » de Wonder Woman à la télévision se fait en 1974 dans un pilot créer par ABC, Diana y est interprétée par Cathy lee Crosby. Ce pilot, et la série qui aurait du suivre, se consacrait à la période des comics où Diana n’a plus ses pouvoirs et évolue aux côtés de son mentor I Ching. La série n’est pas retenue et le pilot sera même considéré comme un des cents programmes les plus idiots de la télévision.
 




Wonder Woman (1975)

La seconde tentative est la bonne, Wonder Woman est l’héroïne de sa propre série TV en 1975 et ce pour 3 saisons et un total de 59 épisodes. Diana y est interprétée par l’actrice Lynda Carter.
 



Bien qu’elle ait assez mal vieillie et soit de nos jours souvent considérée comme beaucoup trop « kitsch », cette série reste très connue car elle a permis au personnage de l’Amazone d’être exposée au grand
Repost 0
Yohann Lebredonchel - dans super héros
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 12:57

Superman est surement le super-héros le plus connu au monde dans le sens où il a été un des précurseurs, toujours en activité aujourd’hui, et qu’il représente tout ce que peut être un super-héros, invulnérable avec de grands pouvoirs, luttant pour la veuve et l’orphelin et tentant de rendre le monde meilleur. Il atteint le rang d’icône culturel de nos jours.
Superman apparaît pour la toute première fois en même temps que le premier numéro de Action Comics, le 30 juin 1938, mais est déjà créer depuis 1932 grâce à l’écrivain américain Jerry Siegel et au dessinateur canadien Joe Shuster. Le super-homme aura très vite beaucoup de succès et apparaitra dans les journaux, à la radio, à la télévision, dans les jeux vidéo, faisant de lui le super-héros de référence mais surtout permettant d’installer le « genre » comic book dans la conscience populaire et de donner vie à tous les personnages qui suivront.



Superman Animated Cartoons.

La toute première animation de Superman est celle des frères Fleischer en 1941. Il s’agit d’épisodes d’une dizaine qui étaient diffusé dans les cinémas avant les films. Il y en eut en tout 17 sur deux saisons.
Cette série fut mémorable et fit entrer le personnage dans la culture populaire.


Superman and the Mole Men.

Il s’agit du premier long métrage sur l’Homme d’Acier sorti en 1951 en noir et blanc et réalisé par Lee Sholem. Le film est à la base une sorte de Pilot test pour la série « Les Aventures de Superman » et en deviendra d’ailleurs ensuite un double épisode de la série intitulé « The Unknown People ». Et comme pour le début de la série, Superman est interprété par George Reeves.


Superman apparait évidemment dans de nombreux jeux-vidéos. Les plus anciens datant de 1978 et étant des adaptations des films éponymes. Une tradition qui va perdurer avec les adaptation de Superman Returns ou même de la série animée avec le jeu-vidéo Superman: Shadow of Apokolips.

A côté de ces jeux mettant uniquement en scène le Dernier Fils de Krypton, ce dernier est apparu également très récemment dans des jeux-vidéo mêlant plusieurs personnages de DC Comics. Il y a ainsi eu de nombreux jeux-vidéos sur la Justice League tels que Justice League : Talsk Force ou Justice League : Heroes. On le retrouve aussi dans Mortal Kombat Vs. DC Universe où il est l'un des onze personnages de DC Comics jouables.

Repost 0
Yohann Lebredonchel - dans super héros
commenter cet article
10 octobre 2013 4 10 /10 /octobre /2013 12:32

ENCYLOPÉDIE - WOLVERINE

News » Marvel » Encyclopédie (81621 lectures)


Véritable nom : James Howlett
Profession : Directeur d’école, professeur, aventurier, ancien barman, ancien videur, ancien espion, ancien agent gouvernemental, ancien mercenaire, ancien militaire, ancien marin, ancien mineur, probablement plusieurs autres professions au cours de son existence
Statut légal : Citoyen canadien, sans casier judiciaire ; peut-être une double, voire triple, nationalité avec le Japon et l’île souveraine de Madripoor
Identité : Secrète pour ce qui concerne James Howlett ; pour sa nouvelle identité de Logan, inconnue du public mais connue de la plupart de ses proches et des autorités
Autre identité : Serval (Lug) ; Logan, l’Agent Dix, l’Arme-Chi, l’Arme-X (dans le double sens « Arme-10 » et « Arme « lettre X »), le Borgne, Canada, « Canucklehead », l’Expérience X, Emilio Garra, Jim Logan, Mai’keth, la Mort, le Mutant n°9601, Patch, Peter Richards, Wildboy, probablement d’autres encore
Lieu de naissance : un petit village non identifié de l’Etat d’Alberta (Canada)
Situation de famille : Divorcé
Parents connus : Thomas Logan (père, décédé), Elizabeth Howlett (mère, décédée), John Howlett Jr (père adoptif, décédé), John Howlett Sr (grand-père par adoption, décédé), John Howlett III (frère ou demi-frère, supposé décédé), Cabot Logan (demi-frère), Itsu Akihiro (épouse, décédée), Ophelia Sarkissian (la Vipère/Mme Hydra, ex-épouse), Amiko Kobayashi (fille adoptive), Erista (fils), Daken Akihiro (fils), William Downing (fils, décédé), d’autres enfants non identifiés (décédés), Laura Kinney (X-23, clone)
Appartenance à un groupe : Membre des Avengeurs, des Uncanny Avengers et des X-Men, ancien membre d’Alpha Flight, de la Brigade du Diable, des Cavaliers d’Apocalypse, du Département H, du Département K, des Nouveaux Quatre Fantastiques, du Projet Arme X, des Secret Defenders, de la Team-X, d’X-Force (deux incarnations), de l’armée canadienne, allié du Clan Yashida, peut-être membre d’autres organisations
Base d'opérations : Actuellement l’Institut Jean Grey (Salem’s Center, comté de Wetchester, New York, Etats-Unis) ainsi que la Tour des Vengeurs (New York, New York, Etats-Unis), autrefois l’île d’Utopia (Océan pacifique, au large de la côte de San Francisco) ; il fréquente régulièrement l’île de Madripoor et le Japon
Première apparition :
- l’Arme-X (« 10 ») : Marvel Comics Presents (vol.1) # 72 (mars 1991, par Barry Windsor-Smith) – VF : Top B.D. n°26 (2ème trimestre 1992)
- Wolverine : (aperçu) Incredible Hulk (vol.2) # 180 (octobre 1974, par Len Wein & Herb Trimpe), (en entier) Incredible Hulk (vol.2) # 181 (novembre 1974, par les mêmes) – VF : Spécial Strange n°6 (décembre 1976, avec Uncanny X-Men (vol.1) # 94 ; Incredible Hulk #180-181 ont été publiés dans Gamma n°11, du 4ème trimestre 1980)
- le Borgne/Patch : Marvel Comics Presents (vol.1) # 1 (septembre 1988, par Chris Claremont & John Buscema) – VF : Un Récit Complet Marvel n°28 (novembre 1990)
- la Mort : Astonishing X-Men (vol.2) # 1 (septembre 1999, par Howard Mackie & Brandon Peterson) – VF : X-Men Extra n°23 (novembre 2000)
Taille : 1m60
Poids : 88,5 kg (avec l’adamantium sur son squelette, 136 kg)
Yeux : Bleus
Cheveux : Noirs

Histoire :

I. La chute de la Maison Howlett

A cause à la fois de sa longueur mais aussi des nombreuses atteintes à sa mémoire, le passé exact du mutant Wolverine demeure empreinte d’incertitudes et de mystères, même si l’essentiel de celle-ci semble, désormais, apparemment connu. La vie du héros Wolverine commença dans l’état canadien de l’Alberta, aux alentours des années 1880 ou 1890. Celui qui allait plus tard être connu sous le nom de Logan naquit sous l’identité de James Howlett, second fils d’Elizabeth Howlett, épouse de John Howlett Jr, propriétaire d’une large résidence, et de son éphémère amant, le jardinier et homme à tout faire des Howlett, Thomas Logan. Enfant, James était relativement frêle et à la santé fragile, sujet à diverses attaques d’allergies. Par ailleurs, il était largement ignoré par sa mère (probablement car il incarnait en permanence l’adultère qu’elle avait commis), qui avait été brièvement internée après le décès de son premier fils, John Howlett III, en 1897. L’identité du père de John III demeure à ce jour incertaine, oscillant entre John Jr ou Thomas Logan. Au contraire, James était constamment harcelé par son grand-père, John Howlett, qui était convaincu que James nécessitait des punitions régulières délivrées d’une main ferme, afin d’être éduqué correctement. « Dur mais juste » était la formule utilisée par le vieil homme pour justifier tous ces abus physiques envers son petit-fils.

James passa l’essentiel de son enfance dans la résidence familiale, en compagnie de deux camarades de jeux qui y vivaient également : Rose O’Hara, une Irlandaise à la rousse chevelure qui avait été amenée depuis la ville la plus proche après la mort de ses propres parents pour être une domestique, une dame de compagnie et un compagnon de jeu de James, et un garçon surnommé « Cabot », qui n’était autre que le fils de Thomas Logan (et donc, secrètement, le demi-frère de James). Les enfants furent de bons amis durant leur enfance, mais, alors qu’ils entraient dans l’adolescence, les violences physiques infligées à Cabot commencèrent à avoir des conséquences sur son esprit. Cabot commença ainsi à faire des avances régulières et non sollicitées à Rose, ce que James finit par rapporter à son père. Pour se venger, Cabot tua le chiot de James, ce qui conduisit à l’expulsion des Logan de la résidence des Howlett. Toutefois, dès la nuit suivante, Thomas Logan, dans un état d’ébriété avancée et armée d’un fusil, revint à la résidence des Howlett avec son fils, déterminé à emmener avec lui son ancienne maîtresse, Elizabeth Howlett. Surprenant Thomas Logan dans la chambre de son épouse, John Howlett Jr tenta de l’arrêter mais Thomas Logan ouvrit alors le feu, lui tirant en pleine tête, de sang froid. James avait juste eu le temps de pénétrer dans la pièce où se déroulait le drame quand celui-ci était advenu et le choc déclencha alors sa mutation : des griffes d’os jaillirent pour la première fois du dos de ses mains et il attaqua les intrus avec une férocité inhabituelle pour lui, tuant Thomas Logan et scarifiant le visage de Cabot des marques de ses trois griffes. Déjà émotionellement perturbée depuis la mort de son premier fils, Elizabeth Howlett craqua totalement et chassa James, le traitant de monstre et le reniant, avant de se suicider immédiatement après, avec le fusil de Thomas Logan. Rose O’Hara quitta la résidence avec un James hagard, qui faisait pour la première l’expérience de ses sens améliorés, révélant à Rose qu’il était capable de sentir les pommes alors qu’ils franchissaient le jardin.

Seul survivant et demeuré sur place, Cabot Logan fit un récit mensonger de la soirée à la police et à James Howlett Sr, racontant que Rose O’Hara avait tué John Sr et Thomas Logan. De son côté, Rose conduisit James à la maison de son grand-père mais, refusant que le nom de sa famille soit sali si jamais les détails de l’affaire venaient à s’ébruiter, Howlett, avec des yeux cruels et froids, leur ordonna simplement de fuir l’Alberta et de prendre le train pour partir le plus loin possible, tout en s’assurant malgré tout que le couple réussissait à prendre la fuite, à cause des liens familiaux avec James. Rose quitta alors la résidence, emmenant avec elle un James manifestement profondément traumatisé, jusqu’à ce que son facteur guérisseur ne fasse, d’une manière ou d’une autre, disparaître le traumatisme en effaçant ses souvenirs, le rendant partiellement amnésique. A moitié amnésique, James devait à présent se repose sur Rose, devenue en quelque sorte l’incarnation vivante de sa mémoire. C’est aussi durant le voyage en train, que James et Rose découvrirent l’existence de ce facteur guérisseur quand les blessures reçues la nuit fatidique disparurent en quelques heures, notamment les déchirures faites dans le dos de ses mains par ses griffes d’os.

II. La naissance de Logan

Plus tard, James et Rose arrivèrent dans le territoire du Yukon, avant de se réfugier en Colombie britannique, dans une carrière de pierres, où ils se firent passer pour des cousins, James adoptant le simple nom de « Logan » afin de dissimuler sa véritable identité. En l’espace de quelques mois, tandis que le dur travail de mineur et le rude environnement conduisaient à des changements drastiques de son apparence, Logan se développa, faisant désormais preuve d’une étonnante bonne santé et d’une férocité peu commune, possédant des sens équivalents à ceux des animaux sauvages. Par la suite, Logan devait voir dans l’évolution de son caractère une trace de la personnalité impitoyable de son grand-père ; par ailleurs, une fois adulte, Logan vint à ressembler à son père biologique, bien plus qu’à son père légal. A la mine, Logan devint une personne estimée et admirée par la communauté de mineurs, gagnant le respect de ses pairs. Même le chef du camp, Smitty, qui devint une sorte de père de substitution pour le jeune homme, finit par être impressionné par celui-ci. Logan reçut même le surnom de « Smitty Jr » à cause de leur éthique professionnelle similaire, ce qui provoqua la naissance d’une rivalité entre Logan et Cookie Malone, le précédent favori de Smitty.

En fait, Malone avait immédiatement détesté Logan et cherchait continuellement à le blesser, jusqu’à ce que Smitty intervienne. Malone alla même jusqu’à raccourcir les mèches des explosifs de Logan, pour le blesser, mais provocant à la place la mort de cinq hommes. Malone réduisit aussi discrètement les rations de Logan et de Rose, poussant Logan à chasser le cerf dans les bois, offrant les surplus à ses voisins, ce qui le rendit encore plus populaire. Logan était immunisé contre la dureté des éléments naturels, grâce à son facteur guérisseur, et il commença à courir aux côtés des loups dans les bois, apprenant à chasser comme un animal. Logan finit par battre Malone en duel, enfermés tous deux dans une cage ; c’est à cette occasion qu’il gagna le surnom de « Wolverine » [le glouton] ; rapidement, le bruit courut qu’il était impossible de battre Logan dans un combat de cage. L’implication croissante de Logan dans ces duels violents était le résultat de l’évolution de sa relation avec Rose. En effet, au cours de cette période, Logan développa de solides sentiments envers Rose, mais qu’il ne pouvait pas exprimer puisqu’ils étaient officiellement des cousins. Smitty, qui avait guidé Logan durant ces dernières années, fut également attiré par Rose et ils tombèrent tous deux amoureux l’un de l’autre, se fiançant, pour la plus grande surprise et frustration de Logan, qui finit toutefois par accepter la situation afin que Rose puisse être heureuse. Ainsi, quand Smitty lui-même vint se battre dans la cage, Logan le laissa gagner, autant pour montrer qu’il ne lui en voulait pas que pour permettre à Smitty d’acquérir l’argent nécessaire pour acheter les billets de train qui devaient les conduire, lui et Rose, vers une nouvelle vie, loin de la mine.

Pendant ce temps, John Howlett Sr voyait sa santé décliner lentement mais sûrement et il demanda à Cabot Logan de retrouver Rose et son petit-fils, afin qu’il puisse faire la paix avec eux avant de mourir. S’il accepta la proposition, Cabot Logan (qui était également devenu un solide gaillard) décida de les traquer seulement pour avoir la chance de tuer James et venger son père. Cabot Logan retrouva si facilement la trace de Rose et Logan qu’il semblait avoir un instinct naturel pour le pistage. Tragiquement, il arriva à la mine la nuit même où Smitty et Rose devaient quitter celle-ci ; Logan affronta son demi-frère et décida de le laisser gagner, dans l’espoir de pouvoir ainsi se réconcilier avec lui. Mais Cabot lui remémora la nuit fatidique où leurs vies à eux trois avaient basculé et les deux hommes s’affrontèrent férocement au milieu de la rue ; bien que physiquement plus fort que Logan, Cabot fut finalement surpassé par un Logan fou furieux. Alors que Cabot gisait à moitié inconscient sur le sol, Logan libéra ses griffes pour la première fois en public – suscitant l’effroi parmi tous les spectateurs – et s’apprêtait à donner le coup de grâce à son ennemi quand Rose se précipita pour l’arrêter ; cependant, Logan ne put retenir entièrement son coup et Rose s’empala sur ses griffes. Horrifié de ce qu’il venait de faire, Logan recueillit Rose dans ses bras, tandis qu’elle rendait son dernier souffle. Tourmenté par sa culpabilité et le remords pour la mort de la première femme qu’il avait aimée, Logan prit la fuite dans les bois, où il vécut dans un exil volontaire, menant la vie d’un animal au sein d’une meute de loups, pendant une période indéterminée (d’autant qu’il réitérera cette situation par la suite), entre plusieurs mois et quelques années. C’est à partir de cette période que le passé de Logan devient plus incertain, sa mémoire étant nettoyée par son facteur guérisseur, au point de perdre tout souvenir de ces premières années. Ainsi, il semble avoir oublié jusqu’à l’existence de ses griffes d’os.

III. Premières errances

Après son séjour forestier, Logan finit par regagner la civilisation. Vers cette époque, il eut plusieurs aventures avec différentes femmes et, sans forcément le savoir, eut avec elles plusieurs enfants. C’est aussi vers cette époque – mais peut-être même alors qu’il était encore dans les bois – que Romulus, le chef immortel autoproclamé des Lupins, commença à s’intéresser à lui et à la lignée des Hudson, la branche maternelle de la famille de Logan. Au cours des décennies suivantes, directement ou à travers ses agents, Romulus modifia ou effaça toute ou partie des souvenirs de Logan, afin de le modeler pour ses propres projets.

Apparemment guidé par Romulus, Logan devint un mercenaire à Madripoor. Peu de temps après, il rencontra Chang, un homme d’affaires qui travaillait pour la firme Landau, Luckman & Lake ; en compagnie de Chang, Logan connut plusieurs aventures, peut-être temporelles, mais les détails de ces pérégrinations demeurent peu nombreux. Il croisa et eut une liaison avec Séraph, une femme de petite taille également employée par Romulus, qui lui avait donné comme mission de nouer cette liaison. Durant les années suivantes, Logan réalisa que Séraph et d’autres de ses connaissances répondaient en fait à une seule autorité commune, mais il ne put identifier laquelle ou, simplement, refusa de s’y intéresser. Peut-être lors de son premier séjour au Japon, Logan rencontra des membres de la secte ninja de la Main ; celle-ci obligea Logan à combattre Dents-de-Sabre (Victor Creed), un autre des agents de Romulus, qui assassinait des femmes à Tokyo. Logan triompha de Dents-de-Sabre et crut l’avoir tué, ignorant que son ennemi disposait de pouvoirs semblables aux siens, dont un facteur guérisseur qui lui permit de survivre à leur première confrontation.

Par la suite, Logan retourna au Canada et se rendit dans une communauté de la Frontière, dans les Rocheuses canadiennes, où il rencontra une jeune indienne de la tribu des Pieds-Noirs, appelée Silver Fox, dont il tomba amoureux. Les deux amants partagèrent un chalet ensembles et vécurent heureux ensembles pendant un temps. Logan s’était forgé une nouvelle vie pour lui-même : la chasse et les travaux de fermes autour de son chalet formaient désormais sa routine quotidienne ; mais, comme toujours, d’autres forces étaient à l’œuvre pour orienter son existence. Le jour de l’anniversaire de Logan, Dents-de-Sabre, peut-être sur ordre de Romulus, attaqua brutalement Silver Fox, la violant et la laissant pour morte, la première victime d’une longue liste de « cadeaux » d’anniversaire qu’il allait laisser à Logan. Furieux, Logan vint l’affronter dans le bar du village, mais fut vaincu et abandonné pour mort. Puis Dents-de-Sabre manipula un Logan sauvage, incapable de penser, afin de le convaincre que les habitants d’un proche village avaient ordonné la mort de Silver Fox, poussant Logan à massacrer ces derniers, l’ayant persuadé que « les villageois ont peut de toi – ils ne te veulent pas dans la région. Du coup, ils se sont débarrassés de la seule chose qui te retenait sur place. »

Plus tard, employé par la Hudson Bay Company comme marchand de fourrures auprès des Indiens Pieds-Noirs, Logan triompha du « ver-serpent » démoniaque appelé Uncégila, un exploit qui lui valut, auprès des Pieds-Noirs, le surnom de « ours-mouffette » (soit le glouton/wolverine dans leur langue). Perturbé par ce premier contact avec le monde du surnaturel, Logan ne tarda pas à effacer ce souvenir de sa mémoire consciente. Ainsi, une vaste, et largement méconnue, conspiration commençait à façonner Logan, désormais privé de sa conscience et de son libre arbitre, afin d’en faire le tueur ultime. Où que Logan aille, Creed, l’un de ses manipulateurs, n’était pas loin derrière.

IV. La Première Guerre Mondiale

Quittant la compagnie Hudson, Logan reprit ses errances à travers le Canada, avant de rejoindre l’armée canadienne dès 1914, lors du déclenchement de la Première Guerre Mondiale. Il fut affecté à la Brigade du Diable, une unité militaire canadienne spéciale parfois employée par Romulus lui-même. L’officier commandant de Logan y était un homme doté d’une force surhumaine et connu sous le nom de Silas Burr (qui allait devenir le mercenaire et tueur nommé Cyber), qui avait été un agent de l’agence américaine Pinkerton de détectives privés, où il avait abusé de ses fonctions, commettant diverses atrocités, et même incendiant une école encore remplie d’enfants. Après avoir été condamné à mort pour ce crime, Burr fut sauvé du tribunal par Creed et conduit auprès de Frederick Hudson, qui le recrute à cause de sa nature sadique. Devenu un autre agent de Romulus, Burr manipula Logan, qui tentait de trouver du réconfort dans la religion, afin qu’il tombe amoureux d’un agent féminin prénommé Janet.

Quelques mois plus tard, au cœur de la guerre, Logan et d’autres soldats furent envoyés en Europe, et, alors qu’il se battait à la Seconde Bataille d’Ypres, le 22 avril 1915, Logan rencontra un être appelé Lazare (un anagramme d’Azraël, l’ange de la mort), armé d’un large épée et qui l’utilisait afin de tuer les soldats sur le champ de bataille. Les deux hommes commencèrent à s’affronter l’un l’autre, Lazare prenant initialement le dessus mais, après avoir été empalé par la lame de Lazare, Logan l’arracha de sa poitrine, avant d’en frapper son ennemi stupéfait. Triompher de Lazare plongea Logan dans une profonde dépression, allant même jusqu’à envisager de se tirer lui-même une balle en pleine tête. Logan commença à boire considérablement alors que la guerre se poursuivait, à l’inverse mangeant de moins en moins, jusqu’à ce que Lazare vienne enfin le trouver. Lazare lui expliqua alors que sa dépression était un châtiment pour l’avoir vaincu et défier ainsi l’ordre naturel des choses. Par la suite, il devait être découvert qu’à cause de cette défaite initiale de Lazare par Logan, à chaque fois que celui-ci était sérieusement blessé au point d’épuiser son facteur guérisseur, le mutant récupérait en affrontant et triomphant de Lazare au sein d’une arène astrale.

V. Les années folles

Après cela, Logan retourna au Canada et Burr, sur les ordres d’un homme de main de Romulus, tua Janet afin de donner une leçon à Logan et lui montrer qu’à chaque fois qu’il réussissait à dominer sa nature bestiale pour s’attacher à quelqu’un, cette personne finissait par mourir violemment. Cherchant à se venger, Logan traqua Burr, qui le battit cependant sérieusement, lui arrachant même l’œil gauche, qui finit par être reconstitué par son facteur guérisseur mais seulement après plusieurs mois, et laissa Logan traumatisé par Burr. C’est aussi à cette occasion qu’il acquit pour la première fois son surnom du « Borgne », justifié par la présence d’un bandeau durant toute la convalescence de son œil gauche. Renonçant à tout réconfort spirituel, Logan plongea dans un état quasi animal, son facteur guérisseur obscurcissant encore ses souvenirs traumatiques et il fuit le Canada pour voyager outremer, exactement comme Romulus l’escomptait. Cette fois, Logan se rendit à Shanghai, en Chine, puis intervint dans un conflit entre des habitants de la région et Ogun, un soldat, samouraï et sorcier japonais, membre de l’armée impériale du Japon. Impressionné par Logan, Ogun lui proposa de l’entraîner dans les arts martiaux mais le Canadien déclina son offre. C’est probablement au cours de ses déplacements asiatiques que Logan croisa la route de l’immortel appelé Adam Destine, le sorcier appelé Gomurr l’Ancien ou le mystérieux sage nommé Crâne Noir, entre autres rencontres.

En 1921, Logan était de retour sur le continent américain. Dans des circonstances inconnues, il se retrouva dans le désert de Sonora, au Mexique, où il fut battu, enfermé par la police locale et accusé de vols de chevaux. Alors que Logan était aveuglé avec un bandeau et conduit à un poteau pour y être exécuté par un peloton, il se retrouva côte à côte de la mutante Mystique, elle-même promise à l’exécution parce que sa peau était bleue. Les habitants de la région pensaient qu’elle était une sorcière, même si Mystique avait cherché à expliquer qu’elle était simplement née différente ; la situation provoqua l’amusement de Logan, surpris de retrouver une personne semblable à lui dans un endroit aussi perdu de la planète. Darkhölme réussit à se libérer de ses liens, juste avant que le peloton n’ouvre le feu et Logan survécut, une nouvelle fois grâce à son facteur guérisseur, puis tua les gardes. Après leur fuite, Mystique exprima sa surprise en voyant Logan survivre à son exécution, lui demandant comment il savait qu’elle allait se libérer et s’échapper seule. Cyniquement, Logan répondit qu’il n’en savait rien ; malgré cela, elle décida de le suivre jusqu’au bar de la ville la plus proche, lui parlant d’un groupe qui l’attendait à Kansas City et qu’il apprécierait probablement de connaître.

Une fois à Kansas City, Mystique présenta son groupe à Logan, lui expliquant qu’ils volaient et escroquaient les autres personnes. Logan aida l’un d’eux à échapper à des clients qui s’étaient fait escroquer puis apprit de Mystique que le groupe envisageait de cambrioler la banque locale et qu’elle souhaitait son aide pour y arriver. Logan commença par exprimer ses réticences à se lier à un groupe mais Mystique réussit à le convaincre, à moitié en le séduisant à l’idée de former une famille, le poussant à lui faire confiance. Logan finit par faire semblant de céder mais informa à la place la police du prochain cambriolage de la banque. Mystique réussit à échapper de nouveau aux autorités mais, malgré les protestations de Logan, son équipe entière fut abattue par la police. Logan se retrouva de nouveau seul, désormais habité par une haine féroce envers Mystique pour ses manipulations. Il poursuivit ce faisant ses propres activités criminelles pendant plusieurs années, se lançant dans la contrebande d’alcool durant la Prohibition à partir du milieu des années 1920.

En 1932, Logan, n’utilisant que son surnom du Borgne, était de retour à Madripoor, où Séraph, maintenant propriétaire du Princess Bar, lui apprit à devenir un meilleur tueur, montrant une escalade dans sa carrière criminelle. C’est vers cette époque que Logan se souvint de la proposition du Japonais Ogun et il se rendit alors au Japon afin de développer ses talents et apprendre l’autodiscipline. Là, il passa plusieurs années sous la tutelle d’Ogun, que Logan considéra peu à peu comme une sorte de père adoptif. Cependant, Logan n’alla pas jusqu’au terme de sa formation, préférant reprendre ses errances, même s’il devait conserver un solide lien avec le Japon, devenu en quelque sorte sa seconde patrie. Dans la deuxième moitié des années 1930, Logan, revenu en Europe, forma un partenariat avec Raven Darkhölme, sous une apparence masculine, et Irene Adler, une autre mutante, et toutes deux amantes. Probablement à cause de sa mémoire fluctuante et perturbée, Logan ne reconnut pas dans le mâle Raven Darkhölme sa brève partenaire Mystique. Plus tard, vers 1936 ou le début de 1937, Logan se rendit en Espagne où il participa aux combats de la guerre civile ; en 1937, sous les ordres de Romulus, Logan passa deux années à apprendre l’espionnage auprès de Taras Romanov et, à son tour, Logan donna des leçons de combats au corps à corps à la jeune Natacha Romanov, la pupille de Taras et future Black Widow. Finalement, Taras Romanov ordonna à Natacha de tuer Logan mais celui-ci tua son mentor, avant de laisser Natacha repartir indemne.

Repost 0
Yohann Lebredonchel - dans super héros
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de myll
  • Le blog de myll
  • : Je parle de mangas ,de mes lecture de la musique que j'écoute ,de jeux vidéo et des poème que j'écris
  • Contact

Profil

  • Yohann Lebredonchel

Texte Libre

Recherche

Archives

Liens